Le 3ème pilier: est-il imposable?

En Suisse, prévoir sa retraite est une démarche importante qui se structure autour de trois piliers bien définis. Parmi eux, le 3ème pilier, figure de proue de la prévoyance individuelle, suscite de nombreuses questions, notamment en termes de fiscalité. Vous vous interrogez sur les implications fiscales liées à cette forme d’épargne retraite ? 

Comprendre le 3ème pilier de la prévoyance suisse

Pour comprendre l’enjeu du 3ème pilier, il faut d’abord saisir le fonctionnement de la prévoyance en Suisse. Ce système se compose de trois piliers distincts, dont les deux premiers sont obligatoires. Le troisième pilier s’avère être la composante individuelle et facultative qui vient en complément des deux premiers. Il est particulièrement apprécié pour ses avantages fiscaux et la souplesse qu’il offre pour améliorer la qualité de vie à la retraite ou pour réaliser des projets personnels.

Ce pilier se subdivise en deux catégories : le pilier 3a, réservé aux personnes actives, qu’elles soient salariées ou indépendantes, et le pilier 3b, accessible à toute personne résidant en Suisse. Le pilier 3a se caractérise particulièrement par un plafond de cotisation annuel donnant droit à des déductions fiscales. Quant au pilier 3b, il est plus flexible, mais offre moins d’avantages fiscaux.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le 3ème pilier et la prévoyance individuelle en Suisse, un approfondissement sur le sujet est disponible ici : https://365chosesafaire.fr/pour-reussir/suisse-zoom-sur-la-prevoyance-individuelle-ou-3eme-pilier/.

Ajoutons que certains produits d’assurance-vie combinent les bénéfices de la prévoyance individuelle classique avec ceux de l’assurance-vie, permettant ainsi une protection accrue de vos proches.

Déduction fiscale : les atouts du 3ème pilier

Le 3ème pilier n’est pas seulement un outil de prévoyance, c’est également un instrument d’optimisation fiscale attrayant. En effet, en souscrivant à ce pilier, vous avez la possibilité de déduire de votre revenu imposable les montants versés sur votre compte de prévoyance.

Pour le pilier 3a, le plafond de déduction en 2023 est fixé à 6,826 CHF pour les individus affiliés à une caisse de pension, et peut atteindre 34,128 CHF pour ceux qui n’y sont pas affiliés. 

Retrait du 3ème pilier: quid de l’imposition?

Une question brûle les lèvres des souscripteurs: qu’en est-il de l’imposition lors du retrait des fonds du 3ème pilier? Premièrement, il est crucial de savoir que les fonds du pilier 3a ne peuvent être retirés que sous certaines conditions, qui incluent notamment l’achat d’une résidence principale, un départ définitif de la Suisse, ou encore le démarrage d’une activité indépendante.